Projet de livre : « Conflit et coopération : La gouvernance des infrastructures transfrontalières en Europe durant la Seconde Guerre mondiale »

Appel à propositions

Projet de livre : « Conflit et coopération : La gouvernance des infrastructures transfrontalières en Europe durant la Seconde Guerre mondiale »

20 février 2019 à Paris

Date limite de proposition: 15 novembre 2018

Co-financé par la DFG (Deutsche Forschungsgemeinschaft) et l’ANR (Agence nationale de la recherche), le projet de recherche EUROPTT (Infrastructures, coopération infrastructurelle et continuité de l’intégration européenne : Der Europäische Post und Fernmeldeverein)[1] organise une série de deux ateliers de travail sur la coopération internationale dans les infrastructures durant la Seconde Guerre mondiale. L’objectif de ces ateliers est de préparer l’édition d’un livre collectif ou ou d’un numéro spécial de revue sur ce sujet. Le choix du format sera fait en octobre 2018. Le premier atelier aura lieu le 20 février 2019 à Paris. La date précise du second reste à fixer.

Le projet EUROPTT est principalement centré sur l’Union Européenne des Postes et des Télécommunications (UEPT), créée en 1942 à partir d’une initiative italo-allemande. La création d’une organisation internationale de ce type durant la Seconde Guerre mondiale heurte le récit classique d’une rupture dans les pratiques de coopération internationale et plus spécifiquement européenne du fait de la guerre. Cette Union montre que la Seconde Guerre mondiale n’a pas nécessairement constitué une rupture historique, mais qu’elle a aussi favorisé la coopération entre des entités européennes dans certains domaines – dans le cas présent les administrations des Postes, Télégraphe et Téléphone (PTT). Ce que l’on nomme désormais « l’intégration cachée » (hidden integration)  du continent a aussi existé en période de guerre. Sous quelle forme précisément, dans quelles perspectives, et dans quelles relations de continuité ou de discontinuité avec l’avant-guerre et l’après-guerre ?

Le projet de recherche est organisé autour de trois thèmes :

  • La coopération internationale dans le domaine des postes et télécommunications durant la Seconde Guerre mondiale ;
  • Les continuités et discontinuités de la coopération dans le domaine des postes et télécommunications de l’entre-deux-guerres à l’après-guerre ;
  • Les points communs et différences avec d’autres infrastructures

L’ouvrage projeté portera principalement sur la question des continuités et sur la comparaison avec les autres infrastructures. Le but est d’évaluer la poursuite de la coopération durant la guerre dans différents domaines – tels que le rail, la navigation, l’aviation, la radiodiffusion – en insérant ces développements dans les organisations et pratiques de coopération infrastructurelle internationale telles qu’elles se présentent avant et après le conflit. Nous accueillons les propositions de contributions qui examinent les efforts de poursuite de la coopération internationale durant les périodes de guerre de même que celles qui se placent dans une perspective plus large sur la coopération internationale en matière d’infrastructures.

À ce jour, le calendrier s’établit comme suit :

15-11-2018 : Date limite pour la réponse au présent appel à proposition

20-02-2019 : Premier atelier à Paris (Présentation des idées et discussion)

31-05-2019 : Date limite pour la remise des versions préliminaires des articles

Fin septembre : Second atelier à Düsseldorf (Discussion sur les articles)

Fin décembre 2019 : Date limite pour la version finale des articles

Les propositions doivent inclure un titre et un résumé de la problématique d’un maximum de 3500 caractères. Les textes seront écrits en anglais, en allemand ou en français. Ils seront accompagnés d’un bref CV présentant la carrière, la fonction actuelle et une liste des publications de l’auteur. Le comité de sélection notifiera aux candidats leur acceptation à la fin du mois de novembre 2018. Le comité de sélection sera composé de l’équipe du projet : Valentine Aldebert (CNRS), Yves Bouvier (Sorbonne Université), Pascal Griset (Sorbonne Université), Christian Henrich-Franke (Universität Siegen), Leonard Laborie (CNRS, coord.), Martial Libera (Université de Strasbourg), Sabrina Proschmann (Heinrich-Heine-Universität Düsseldorf) et Guido Thiemeyer (Heinrich-Heine-Universität Düsseldorf, coord.). Merci d’adresser vos propositions à : sabrina.proschmann@hhu.de

[1] N° ANR-16-FRAL-0013-01